OSTEOPATHIE VILLERAY MONTREAL

L’ostéopathie au coeur de Montréal, Villeray.

Tendinites : comment s’en sortir ?

| 0 Commentaires

Tendinites, enthésites, tendinoses, myo-tendinites, tendinopathies calcifiantes, …

Ceux qui connaissent déjà ces troubles aux noms barbares peuvent témoigner à quel point ces pathologies peuvent être douloureuses et invalidantes.

Ces pathologies, regroupées sous le nom de tendinopathies, peuvent parfois impliquer un arrêt de travail ou d’activité sportive, ce q eui est tout aussi difficile à vivre pour un sportif de haut niveau que pour un travailleur indépendant.

Le mécanisme :

Les tendinopathies sont dues à un surmenage micro-traumatique et à un défaut de vascularisation du tendon.

En des termes plus simples, votre tendon bouge trop ou mal, il est surmené et n’a pas suffisamment de sang « frais » pour se réparer.

Le résultat est l’inflammation et la dégradation du tendon, donc la douleur.

Qui est concerné ?

Les personnes les plus touchées sont généralement les sportifs (contraintes gestuelles répétitives, erreurs d’entrainement et d’alimentation) et dans le monde du travail dans les métiers à gestes stéréotypés (travail à la chaîne…).

Les premiers signes :

Vous pouvez suspecter une tendinite dès que la douleur apparaît lorsqu’on commence à solliciter le tendon, même si elle disparaît lorsqu’on bouge.

A ce stade, mieux vaut prévenir que guérir, les conseils dans cet article sont fait pour vous guider dans ce sens.

Aussi, je recommande d’aller voir un professionnel ostéopathe, physio ou médecin, afin qu’ils fassent des tests cliniques pour confirmer le diagnostic.

Les facteurs principaux de la tendinite :

  • Mécanique : le tendon bouge trop ou mal. Il y a souvent plusieurs causes mécaniques : une mauvaise position à l’effort, un matériel défectueux (chaussures), l’entraînement sous la pluie, dans le froid. Aussi différents blocages articulaires et des déséquilibres dans la posture font que le tendon se trouve trop contraint.

  • Vasculaire : le sang « frais » ne parviens pas à réparer le tendon.

    Avec l’activité physique, l’alimentation, l’oxydation organique le corps produit sans cesse des déchets qui circulent via le flux sanguin.

    Si le drainage est insuffisant, des micro-vaisseaux se créent autour de vos tendons dans le but de compenser et d’essayer de le réparer, c’est la cause la plus fréquente des « boules » ou gonflements douloureux qu’on peut parfois constater autour du tendon malade.

  • Un terrain favorable à l’inflammation :

    La génétique peut être un facteur, nous ne sommes pas tous égaux face aux tendinites. Aussi votre état de santé général et de fatigue pèsent sur la balance.

    Mais ce n’est pas définitif, vous pouvez modifier l’expression de vos gènes et réduire, voire supprimer vos chances de faire des tendinites.

    Comment ? En jouant sur vos habitudes de vie, telles que l’hydratation, la nutrition, le sommeil, etc … des solutions existent.

En parlant de solutions, en voici une liste non exhaustive :

La triade : Hydratation – Repos – Reprise progressive

C’est pour améliorer le drainage de tous les tissus et dissoudre les toxines qu’il est conseillé de bien s’hydrater pendant et entre les efforts, surtout si vous sentez les premiers signes apparaître.

La quantité conseillée est entre 1,5 et 2L par jour, parfois plus à cause de la transpiration.

Laissez votre corps se réparer : si vous le pouvez arrêtez l’activité physique, reposez votre tendon et retrouvez un sommeil réparateur.

Ensuite une reprise est possible, il n’y a pas de temps fixe pour la reprise, soyez à l’écoute de vos sensations, du feedback du corps qui vous renvoie des signaux d’alertes.

Reprenez progressivement pour éviter la rechute, réhabituez votre tendon aux contraintes de l’effort.

Si votre calendrier sportif ne vous permet pas d’arrêter votre activité, je vous conseille alors d’adapter votre entraînement en discutant avec l’équipe de soin qui vous suit (médecin, physio, ostéopathe, préparateur physique, coach sportif, …).

Aussi, les conseils qui vont suivre sont susceptibles de vous aider.

Parenthèse sur les Anti-inflammatoires Non Stéroïdiens

Les médicaments anti-inflammatoires agissent sur l’effet (inflammation) et non pas sur la cause (vasculaire, mécanique, …), le risque de récidive est toujours présent. Parfois lorsque que la douleur est insoutenable, ou pour « casser » le cycle inflammatoire qui est trop chronique, ce traitement peut-être pris sous avis

et prescription médicale.

Ostéopathie

L’ostéopathie est nécessaire dans la prise en charge multidisciplinaire du traitement des tendinopathies.

En effet, l’ostéopathe a pour but de trouver les causes et non pas seulement de traiter la symptomatologie douloureuse.

Pour cela, un interrogatoire précis de 10-15 min est établi pour comprendre pourquoi aujourd’hui cette douleur est présente. Après avoir pensé à un diagnostique différentiel et éliminé la cause du matériel, de l’alimentation, de l’entrainement etc.., nous faisons un bilan ostéopathique.

L’ostéopathe sera à la recherche de restrictions de mobilités, créant une sur-sollicitation de zones compensatoires et/ou empêchant le bon drainage de votre tendon.

Pour plusieurs raisons, le corps ne compense plus et laisse apparaître la douleur. C’est pour cela qu’en général le traitement ne concerne pas « directement » la zone « qui fait mal ».

Je conseille au sportif de haut niveau de voir un ostéopathe en prévention (n’attendez pas d’avoir une douleur) au moins 3 fois dans la saison (au début, milieu, fin), et plus régulièrement s’il présente des antécédents (ou une douleur), ou suite à une chute qui peut être le point de départ d’une tendinopathie récalcitrante.

Cryothérapie / Appliquer du froid

La cryothérapie ou thérapie par le froid à plusieurs avantages :

  • Diminuer la pression dans le réseau vasculaire péri-tendineux (les fameuses « boules ») ;

  • Diminuer la sensibilité du tendon, donc la douleur ;

  • Drainer les toxines et débris tissulaires provoqués par un effort physique ou par une thérapie par ondes de choc ou massages en physiothérapie.

A la maison, vous pouvez appliquer un sac de glace souple (ou sachet de petit poids surgelés) autour de votre tendon pendant 10 minutes, faire une pause de 10min et recommencer pendant encore 10 minutes.

Je déconseille de glacer plus de 15 minutes, ça traumatise les tissus et provoque l’effet inverse.

Physiothérapie

La physiothérapie va traiter les effets vasculaires (inflammation et le gonflement) et mécaniques au niveau local.

Votre physiothérapeute à un certain nombres d’outils qu’il pourra adapter pour son soin : ionisation, salicylée, ultrasons, laser et vous faire une rééducation à la fois mécanique et posturale.

Le travail musculaire en contraction excentrique (contraction en amortissant contre résistance) a fait ses preuves. Il est particulièrement efficace quand associé à la cryothérapie et à l’ostéopathie.

Le travail anti-inflammatoire local et celui de renforcement musculaire sont complémentaires à l’ostéopathie.

Taping Neuromusculaire

Le taping est un type de bandage qui agit sur le tissu musculaire, les tendons et sur les systèmes circulatoires, nerveux et lymphatiques.

Ces bandages luttent contre l’oedème, ils massent et drainent le tendon et les muscles à chaque fois que vous bougez et contractez vos muscles.

Ce même phénomène est également perçu par les capteurs de vos articulations et tendons, qui vont équilibrer d’eux même les sur-sollicitations.

Ils diminuent la douleur : les bandes collées agissent comme le font spontanément nos mains en massant superficiellement une zone douloureuse.

Les ostéopathes de la clinique Olys utilisent en complément de leur traitement la pose de Taping neuromusculaire.

Prenez soin de votre hygiène buccale

Il n’y a pas encore d’études scientifiques qui l’ont démontré. En revanche, les experts sont unanimes pour dire qu’une mauvaise hygiène dentaire (caries ou autres) est une porte d’entrée d’infections pour l’organisme. Ces infections peuvent aller se loger dans les fibres lésées des tendons et augmenter son inflammation.

Aussi, plusieurs études ont confirmé l’effet neuromusculaire de la mâchoire (Articulation Temporo Mandibulaire) sur votre posture, et donc sur les déséquilibres au sein de vos articulations, ce qui favorise les sur-sollicitations de vos tendons.

Nutrition et foie

Pour terminer, l’alimentation a aussi sa part de responsabilités dans les tendinites.

Votre corps produit beaucoup de déchets déjà suffisamment acides pour votre organisme, évitez donc de manger trop d’aliments qui acidifient l’organisme : les sucres (sucreries, pains, pâtes,…), la viande rouge, les produits laitiers de la vache, l’alcool, le café, le thé noir, …

Favorisez donc des aliments qui sont alcalins / anti-acides, tels que le citron (malgré son goût acide), les légumes verts et colorés, les bananes, etc…

Une liste plus complète sur ce lien : http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/les-aliments-acides

Aussi, favorisez les acides gras Omégas 3, ou « bonnes graisses », qui sont anti-inflammatoires.

C’est à dire les poissons gras (thon, maquereau, sardines, saumon..) et les huiles de lin, colza et de noix (qui ne doivent pas être cuites). En plus, les acides gras « assouplissent » les tendons.

Si je vous parle du foie, c’est parce qu’il est souvent impliqué dans les tendinites.

Un de ses rôles majeurs est de purifier le sang et l’organisme de tout ses déchets.

Notre alimentation trop riche en sucres, l’effort physique et ses déchets, les pesticides, etc. sont tout autant de raisons pour le foie d’être sur-exploité.

Alors il se retrouve surchargé et ne peut accomplir pleinement sa tache de purificateur, ainsi les toxines restent dans les tissus du corps, notamment dans les tendons.

Pour cette même raison, je vous conseille d’éviter le Paracétamol pour la douleur, il a justement un effet toxique sur le foie et lui rajoute une charge de toxines supplémentaire à éliminer.

Votre ostéopathe pourra améliorer la mobilité, le drainage et la fonction du foie par des techniques viscérales.

Enfin, pour améliorer le drainage de votre foie et alcaliniser votre organisme, prenez ½ citron dans un verre d’eau à température ambiante, le matin à jeun, pendant 20 jours (pas plus).

Méthodes naturelles complémentaires :

D’autres méthodes naturelles existent : homéopathie, naturopathie… trouvez avec vos thérapeutes celle qui vous convient.

J’ai eu de bons retours de patients ayant testé, en complément de l’ostéopathie, l’argile verte en cataplasme avec de l’huile essentielle de gaulthérie, pendant 1 à 2h.

Pour plus de conseils ou d’éclaircissements, l’équipe d’Olys se tient à votre disposition,

Arnaud Minguez

Ostéopathe DO

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tendinite

http://la-tendinite.fr/douleur-tendinite.html

Reinking, « Tendinopathy in athletes » Physical Therapy in Sport, 2012

http://www.infotendinite.fr/#Lrsquoalimentation

http://www.infotendinite.fr/#Comment_soigner_une_tendinite

http://lafabriqueverticale.com/fr/caries-et-tendinites-legende-urbaine-ou-realite/

http://cafe-de-l-osteopathie.fr/la-tendinite-nexiste-pas/

http://entrainement-sportif.fr/tendinite.htm

http://www.u-trail.com/k-taping/

http://www.nutri-site.com/dossier-entrainement–tendinite-sportif–2–94.html

http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/les-aliments-acides

http://magazine.idph-europe.com/sante_naturelle/soigner-la-tendinite.htm

http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/soins-naturels-des-tendinites

Toxicité du Paracétamol :

http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Risque-d-hepatotoxicite-inherent-au-paracetamol-et-en-particulier-aux-solutions-pour-perfusion-PERFALGAN-R-paracetamol

Autres soins naturels :

http://magazine.idph-europe.com/sante_naturelle/soigner-la-tendinite.htm

http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/soins-naturels-des-tendiniteshttp://la-tendinite.fr/cryotherapie-tendinite.html

http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm#argile-par-voie-externe

Raymond Dextreit, L’argile qui guérit – Mémento de médecine naturelle-

Dr. Jörg Grünwald et Christof Jänicke, Guide de la Phytothérapie

Auteur : Clinique d'Ostéopathie Olys Villeray Montréal

La Clinique d'ostéopathie Olys situé dans le quartier Villeray à Montréal est un endroit simple et idéal pour recevoir un soin en Ostéopathie. Pour toute questions appellez au 514 994 6783.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.